• En mode local

Lietchfield Park, un bijou naturel méconnu et préservé

Cécile continue son aventure en Australie. Après sa découverte du parc Karijini, elle nous emmène au Lietchfield Park qui se situe à proximité de Darwin. Encore préservé du tourisme de masse, c’est un diamant à l’état brut ! Suivez la guide !

Mon aventure autour de l’Australie s’est poursuivit en compagnie de ma famille venue explorer à mes côtés les contrées reculées du Nord, où croiser un crocodile fait parti du quotidien. Après un passage éclair à Darwin, nous avons échangé civilisation pour flore tropicale et ses secrets bien gardés. Le parc Kakadu était sensé être le point d’intérêt principal de l’escapade, une fois encore l’Australie m’a prouvé que rien ne se passe jamais comme prévu.

Petit frère, grandes surprises

Le parc national éponyme de la région est Kakadu, et pour cause ; il rassemble de nombreux points d’intérêts dont des peintures rupestres antérieures à l’arrivée des colons en 1770. Néanmoins, c’est à 2h30 de voiture que j’ai eu un coup de cœur : Lietchfield, « petit frère » moins étendu, plus calme et regorgeant de trésors naturels.

A l’inverse de Kakadu, il est possible de s’y baigner sans se faire croquer par un crocodile (ceci dit, il y a des crocodiles d’eau douce « inoffensifs », on se sent tout de suite rassuré). Après avoir vu plusieurs crocos somnolents sur le bord de la Yellow River à Kakadu, ma première baignade à Lietchfield n’a pas été sans crainte. Néanmoins, le décor extraordinaire de Florence Falls m’a vite fait changer d’avis : une randonnée dans un décor tropical ombragé, ponctuée de courants d’eau claire, de fleurs exotiques et débouchant sur un bassin naturel, entouré de murs de roche ocre d’où s’écoulent trois chutes d’eau – rien que ça. Suite à ce premier barbotage, une myriade d’autres a suivi : longueurs à l’immense bassin des Wangi Falls, relaxation dans les piscines rocheuses de Buley Rockholes… J’étais conquise par la diversité de Lietchfield, terrain de jeu idéal pour chasseurs de cascades.

Vous avez dit termites ?

Si je ne devais mentionner qu’une particularité, voire étrangeté de Lietchfield, ce seraient ces étranges formations de terre, dont le pic pouvant atteindre 4 mètres pointe toujours vers le Nord ou le Sud et dont la partie la plus large de la base se dirige toujours vers l’Est ou l’Ouest. Dites bonjour aux termitières dites « magnétiques » du Nord de l’Australie, véritables cathédrales- boussoles de terre qui ne laissent rien présager de bon lorsque leurs habitants sortent en ballade familiale. Fort heureusement, je n’ai pas croisé de termites en plein vol, mais comprendre enfin ce que ces immenses monticules qui ont jalonné mon roadtrip sont n’était pas de refus. Je ne m’attendais vraiment pas à voir ce genre de phénomène naturel et se balader entre ces termitières savamment construites par de si petites créatures reste une expérience insolite et unique. Lietchfield ne cessait donc de marquer des points !

A la conquête de la Cité Perdue

La carte du parc en main, mes yeux se sont arrêtés sur une piste sinueuse. Au bout, un nom éveilla ma curiosité : « La Cité Perdue ». Ni une ni deux, j’emprunte le sentier. 10km de trous, bosses, crevasses et autres aspérités déguisées, la Cité Perdue se mérite et je retrouve le plaisir de la conduite sur

« dirt road » – mes parents, quant à eux, s’agrippent comme ils peuvent à l’arrière. Après 45 minutes à cahoter au milieu de nul part, nous arrivons à destination. Devant nos yeux étonnés se dressent une multitude d’affleurements de grés charbon, résultat d’un savant mouvement géologique et de l’érosion. Nous déambulons seuls dans un silence de mort sans pouvoir nous empêcher de voir des vestiges d’une civilisation éteinte parmi les restes de roche : un temple en haut d’une volée de marches, une maison à la haute porte d’entrée, une statue au milieu d’une place… Cet endroit est aussi troublant qu’envoûtant.

Sur la carte, d’autres sentiers me faisaient les yeux doux. Malheureusement, il était déjà l’heure de poursuivre nos aventures vers le Centre Rouge. La carte est aujourd’hui entre les pages de mon carnet, en prévision de prochaines aventures de chasseur de trésors.

Et si vous partiez, vous aussi, à la découverte de ces parcs bien cachés d’Australie ? Contactez notre agence de voyage locale ! Nos conseillers vous organiserons un voyage sur-mesure inoubliable en Australie !

Plus de lecture ?

Randonnée dans le Charlevoix : l’Acropole des Draveurs

Randonnée dans le Charlevoix : l’Acropole des Draveurs

Canada

Emma s’est exilée au Québec pendant quelques mois. Basée à Montréal, elle a profité de ce séjour outre-Atlantique pour visiter un peu les environs … et notamment le Charlevoix ! Sportive dans l’âme, elle a sauté sur...

J’ai fait une randonnée à El Chalten

J’ai fait une randonnée à El Chalten

Argentine

Temps de lecture : 3 minutes Maxime est un amoureux du Grand Nord. Après l’Islande, la Norvège et la Finlande, il est allé se balader dans l’une des régions les plus australes du monde : la Patagonie argentine. Lors de son périple,...

Zoom sur : la ville fantôme d’Epecuen en Argentine

Zoom sur : la ville fantôme d’Epecuen en Argentine

Argentine

Temps de lecture : 3 minutes Située au cœur de la pampa argentine, une petite ville répondant au doux nom d’Epecuen, possède une histoire bien particulière. Connue et reconnue pour son eau aux vertus thérapeutiques, elle devient vite la...