• Aller à l'essentiel
  • Quand partir ?
  • Sécurité & santé
  • Un peu de culture
  • Prêts pour le départ
Aller à l'essentiel

Lorsque l’on goûte au Panama, il nous reste en bouche une saveur nouvelle, inconnue de tous et une sensation de secret encore très peu dévoilé. Et si, vous aussi, vous faisiez partie du cercle très fermé des voyageurs qui ont un jour foulé les longues plages de sable blanc panaméennes ? A cela rien de difficile, vous êtes à seulement quelques clics de son canal historique. Celui-là même qui a déchaîné les passions il y a de cela quelques années. Garant aujourd’hui de la stabilité politique et économique du pays, le Canal du Panama vaut assurément le détour ! Mais s’il a fait rayonner l’état tout entier sur la scène internationale, il est bien loin d’être son unique attrait touristique. Panama City et ses hautes tours à l’intérieur desquelles se cachent de riches financiers (les Hommes, pas les gâteaux …) ; sa nature à l’état brut qui abrite l’oiseau mythique à la queue interminable ; ses plages de rêves bordées par l’océan pacifique et la mer des Caraïbes,… Le Panama vous appelle, ne résistez pas !

Quand partir ?

Le Panama fait partie de ces pays qui sont rythmés par 2 saisons uniquement : la saison sèche (de janvier à avril) et celle des pluies (de mai à  novembre). Sans surprise, c’est à la saison sèche que le pays se prête le mieux à la visite : les températures sont idéales, les plages sont belles et le temps y est clair. La plupart des voyageurs souhaitant se rendre au Panama suivent en général ce conseil. Résultat : les hôtels sont pris d’assaut – notamment par les américains – et l’affluence touristique est plutôt élevée. Mais ne négligez pas la saison des pluies qui est idéale pour observer des événements uniques comme la ponte des tortues de Luth, la migration des baleines à bosse ou encore la sortie du fameux quetzal dans les forêts panaméennes. Autre avantage (et non des moindres) : les plages et les parcs déserts ! Alors s’il faut, pour cela, essuyer quelques orages de temps en temps et de grosses averses tropicales, peut-être le jeu en vaut-il la chandelle ? Si vous passez par ici au mois de février, ne manquez pas le carnaval de Panama, réputé pour une drôle de tradition : les culecos. Le public se fait arroser par les camions citernes qui suivent le cortège sur des rythmes endiablés de reggaeton !

Sécurité & santé

Sécurité
Le Panama est l’un des pays d’Amérique centrale qui présente un faible taux de délinquance. Ce n’est pas une raison pour être négligeant, bien au contraire ! Redoublez de vigilance à Panama City et évitez de trop vous écartez des chemins balisés avec des dollars plein les poches et votre appareil photo dernier cris autour du cou. Dernier conseil : ne vous approchez pas de la frontière colombienne qui est repère de guerillos et autres paramilitaires …

Santé
Pour un voyage au Panama, il est important d’être à jour dans ses vaccins. En dehors de cela, il n’y a pas de démarches médicales particulières à entreprendre avant de se rendre sur le territoire. Il est cependant primordial de bien se protéger des moustiques à l’aide de vêtements longs ou de répulsifs efficaces.

Un peu de culture

Dès lors que l’Isthme (comme il était appelé à l’époque) ait été découvert par les conquistadors espagnols, le Panama est devenu une partie de la vice-royauté d’Espagne. En 1819, le Panama intègre la république de Colombie, qui se transforme en « Etats-Unis de Colombie ». Les colombiens n’eurent pas à attendre bien longtemps avant de constater les premières rébellions de la part des panaméens. Entre temps, l’idée de construire un canal facilitant le transfert de marchandises commença à germer dans l’esprit de certains … jusqu’à sa réalisation en 1914. Ce sont les Etats-Unis (d’Amérique, cette-fois) qui ont financé les travaux et qui les ont menés à leur terme. Un compromis s’est alors installé entre les deux états : les USA garantiraient l’indépendance totale du Panama, qui lui céderait les droits sur son canal. Un marché qui fit du petit pays d’Amérique centrale un protectorat américain jusqu‘en 1939. En 1954, alors qu’un statuquo semblait s’être installé entre les 2 pays, des émeutes anti-américaines éclatent. Le général Torrijos Herrera prend la tête du pays à la suite d’un coup d’état. C’est lui qui négociera le retrait progressif des Etats-Unis, effectif en 1999.

Prêts pour le départ

Tongs, maillot de bain, crème solaire, bombe anti-moustiques et passeport : voici vos indispensables pour votre voyage au Panama ! Si vous souhaitez voyager léger, vous pouvez tout aussi bien partir ainsi et compléter votre parfait attirail de touriste sur place ! Mais permettez-nous d’étoffer cette liste pour celles et ceux qui souhaitent rentabiliser au maximum les avantages des compagnies aériennes. Voici donc ce que vous pouvez glisser à côté de vos shorts, t-shirts et lunettes de soleil : un adaptateur, utile pour recharger vos appareils électroniques ; faites d’une pierre deux coups en emportant des vêtements longs et légers pour vous protéger à la fois des grosses chaleurs et des moustiques ; enfin, n’oubliez pas des bonnes chaussures de marche pour enchaîner les kilomètres confortablement ! Vous voilà fin prêt pour votre voyage au Panama !

Nos itinéraires de voyage au Panama

Epluchez nos idées de voyage et personnalisez-les avec nos agents locaux !

Envie d’un voyage
qui vous ressemble ?

Nos agents locaux se tiennent à votre disposition pour vous aider à créer votre voyage au Panama sur-mesure.

Confiez-leur vos envies et vos idées. Ils se feront un plaisir de mettre à profit leur connaissance du pays pour vous créer un itinéraire 100% personnalisé.

Demandez un devis

Des services pour vous accompagner de A à Z

Grâce à nos partenaires, nous vous accompagnons de A à Z dans l'organisation de votre voyage au Panama

Envie de changer de cap ?