• Vision du monde
  • Zoom sur...

Au Brésil : pêcheurs et dauphins, même combat !

Temps de lecture : 3 minutes

Au sud du Brésil, sur les côtes de la petite ville de Laguna, dans l’Etat de Santa  Catarina, se trame un drôle de manège. Tous les jours, une dizaine de pêcheurs, debout, le regard posé sur l’horizon et de l’eau jusqu’aux cuisses, attendent patiemment… Mais qu’attendent-ils ? Eléments de réponse avec bynativ !

Lancé de filets des pêcheurs au Brésil

Pêcheurs et dauphins travaillent « main dans la nageoire »

Promenez-vous un matin de bonne heure dans la pittoresque ville de Laguna au sud du Brésil et vous risquez d’être bien surpris par le phénomène naturel (ce mot-là est important), auquel vous pourriez assister. Puisque la ville vit essentiellement de la pêche et du tourisme, il n’est pas étonnant d’apercevoir, au bord du rivage des pêcheurs armés de leurs épais filets, les jambes enfoncées dans l’eau à l’affût du moindre ban de poissons. Cela serait même une scène pour le moins ordinaire si l’eau de la lagune n’était pas si trouble, rendant ainsi la tâche des pêcheurs très délicate. Sans visibilité, difficile de viser juste et de jeter le filet de pêche au bon endroit.

A quelques mètres plus au large, une joyeuse bande de dauphins fait des va-et-vient dans l’eau. C’est ce qui rend, ici, l’activité de la pêche si particulière. Comme deux adversaires à quelques secondes du coup d’envoi d’un match, les deux équipes se font face ; d’un côté les pêcheurs, de l’autre les dauphins. Pendant un instant, c’est le statu quo. Personne ne bouge, personne ne parle, toute l’assemblée est aux aguets.

Puis, tout à coup, un sifflement, un saut, un signe de la nageoire : les dauphins s’agitent. C’est le signal ! D’un même geste, les pêcheurs jettent leur filet dans l’eau et emprisonnent de ce fait des dizaines de poissons. Tels des chiens de troupeau, les dauphins poussent les poissons vers les filets de pêche et attrapent, au passage les plus lents et les plus désorientés par l’attaque.

Les pêcheurs attendent le bon moment..

Un phénomène naturel !

Si cela peut paraître difficile à croire, les dauphins collaborent de façon naturelle avec les pêcheurs. Ils n’ont en aucun cas été domestiqués et sont restés à l’état sauvage. Cela a, bien entendu, le don de fasciner les scientifiques qui se sont penchés plus d’une fois sur ce drôle de phénomène. Il semblerait que les dauphins qui participent ainsi à la pêche aient créé leur propre « groupe social », avec un langage et des sifflements différents des autres dauphins de Laguna. Cet « argo de dauphin », leur permettrait de se reconnaître entre eux et de mieux communiquer afin de bien remplir leur rôle de « pêcheur ».

Selon les scientifiques en faune maritime, il n’est pas rare de constater des langages différents entre plusieurs groupes de dauphins situés dans des zones éloignées les unes des autres. Mais dans le cas précis de Laguna, les dauphins qui collaborent avec les Hommes, communiquent différemment des autres dauphins avec qui ils cohabitent dans la lagune.

Envie d’aller voir ce phénomène par vous même ? Faites par de vos envies à votre conseillère de voyage locale bynativ ! Elle vous organisera un voyage sur-mesure au Brésil inoubliable !

Plus de lecture ?

Vos 10 prochains coups de cœur de la Grèce

Vos 10 prochains coups de cœur de la Grèce

Grèce

Mon mari et moi avons une petite tradition qui n’appartient qu’à nous. Pour nos vacances annuelles, nous ne nous concertons jamais. Chacun son tour, nous avons la délicate mission d’organiser un voyage insolite, que l’autre...

Zoom sur le Fado : l’âme du Portugal

Zoom sur le Fado : l’âme du Portugal

Portugal

Une silhouette noire, un air de guitare, une voix envoûtante : vous voilà plongés dans l’univers du Fado ! À travers lui, c’est le Portugal tout entier que vous découvrez. – Entre voyages et traditions : petite histoire du Fado...

Zoom sur les 10 pépites architecturales de Tokyo

Zoom sur les 10 pépites architecturales de Tokyo

Japon

Temps de lecture : 3 minutes Avant de se rendre à Tokyo pour la première fois, on imagine assez bien les temples centenaires, les petits jardins fleuris et les grands carrefours, noirs de monde aux heures de pointe. Mais Tokyo, c’est...