• En mode local

J’ai cuisiné à la vapeur d’un volcan indonésien

Laura est une voyageuse qui aime se perdre dans les contrées lointaines, rencontrer de nouvelles personnes et s’essayer à des expériences de voyage uniques et mémorables. La preuve avec cette dégustation insolite en plein cœur d’un volcan indonésien, qu’elle raconte à bynativ !

Chaque pays nous évoque un frisson, une émotion qui nous ramène à un instant précis de notre voyage. Un instant cours mais qui par son intensité reste gravé dans notre mémoire comme une pièce indélébile du pays. Cet instant pour moi a commencé un 1er septembre en Indonésie à 2h00 du matin.

Deux jours seulement après mon arrivée à Bali, je décide de réserver une ascension du Mont Batur avec un guide. Le tout, sans y être préparée. Je ne le savais pas encore à ce moment-là, mais cela allait être l’une de mes plus belles expériences.

2h00 du matin : le réveil pique !

Afin d’arriver au sommet du Mont Batur avant le lever du soleil, nous sommes partis à 2h30. Se présente alors d’un « bonjour » maladroit, Wayan, mon guide pour l’ascension. Il ne parle pas le français mais me fait comprendre qu’il faut maintenant me diriger vers le départ de la randonnée.

Après trente minutes de marche, me voilà au pied du mont Batur ! Non sans une certaine appréhension, tout le monde se prépare, boit un verre d’eau et s’apprête à monter. Mon guide me prend alors à part du groupe et m’emmène sur des chemins davantage hors des sentiers battus. Seule avec ce dernier, il fait tout pour me rendre cette expérience unique ! Une heure et demie (et quelques efforts) plus tard nous voilà enfin au sommet. Petite pause bien méritée, le temps d’admirer le soleil se lever sur le volcan voisin. Il est encore tôt et je grelotte, la chaleur du soleil n’étant pas suffisante pour me réchauffer.

Se réchauffer avec les vapeurs de volcans

C’est alors que Wayan m’indique une nouvelle direction. Il se dirige vers le cœur même du volcan où s’en dégagent des vapeurs chaudes afin que je puisse réellement me réchauffer. C’est extraordinaire la chaleur puissante de ces vapeurs !

Avant de redescendre, il m’entraîne vers une colline voisine loin de tout et de tout le monde. Il me demande si j’ai faim et si j’ai des bananes dans mon sac. Sans comprendre, je les lui donne. Il se dirige ensuite vers un coin renfoncé et y dépose l’ensemble des bananes dans un creux puis me dit de m’asseoir. Après quelques instants, il m’invite à déguster les fruits… désormais chauds et flambés à la chaleur des vapeurs de volcan ! Les bananes avaient un véritable goût caramélisé après avoir été déposées à même le volcan sans autres composants. Un souvenir mémorable et délicieux.

Après cette dégustation et cette petite pause, il est temps de redescendre. Tout en revenant à notre point de départ, mon guide m’apprend quelques mots d’indonésien: « hati hati litcheen ». Et oui, « attention ça glisse » pourra vous éviter de tomber lors de votre randonnée ; ou bien « saya mahu makan pisang » pourra vous permettre de dire que « vous avez envie de manger une banane » et pourquoi pas flambée aux vapeurs du volcan !

« Terimakasi » pour cette aventure. Autrement dit, merci.

Vous êtes, vous aussi, tentés par l’ascension du Mont Batur en Indonésie ? Contactez notre conseiller de voyage local. Il saura vous conseiller dans l’organisation de votre voyage sur-mesure en Indonésie.

Plus de lecture ?

A Pucón, après le réconfort… l’effort !

A Pucón, après le réconfort… l’effort !

Chili

Laure est une voyageuse. Elle est partie quelques semaines au Chili en août 2017, à la découverte du désert d’Atacama, de l’île de Chiloé et de la région des lacs. Elle nous raconte sa découverte de Pucón. – Depuis 10 jours...

[PODCAST] Raconte-moi… Athènes

[PODCAST] Raconte-moi… Athènes

Grèce

Durée du podcast : 37 minutes Bienvenue sur les ondes de bynativ, la communauté d’agences locales aux 4 coins du monde. Je suis Emma et avec mon petit micro, je pars à la rencontre de ces expatriés et de ces voyageurs longue durée qui ont...

J’ai rencontré la tribu de Sarayaku en Equateur

J’ai rencontré la tribu de Sarayaku en Equateur

Equateur

Temps de lecture : 7 minutes Laurence Vanpaeschen est une journaliste et avocate belge qui a vécu 4 ans en Equateur. Par le plus grand des hasards, en 2013, elle découvre la tribu des Kichwas de Sarayaku, un peuple qui se bat depuis des années...