Amis journalistes
et esprits curieux, bonjour

Croyances & légendes du monde autour des naissances

publié le 28/11/2020

Difficile de passer à côté de l’information de ces derniers jours : la famille royale d’Angleterre a accueilli un tout nouveau membre ! Le Prince Harry et la Duchesse de Sussex Meghan Markle ont mis au monde un merveilleux bébé sous les yeux attentifs de tout le Royaume-Uni, impatient de faire la connaissance du royal baby.  A cette occasion, la communauté d’agences de voyage locales bynativ s’est intéressée aux croyances et légendes dans le monde qui entoure la naissance d’un petit être.

1# Le lien mère-nourrisson chez les Aït Khebach du Maroc

Au sud-est du Maroc, l’ethnie des Aït Khebach entretient des traditions centenaires autour de la naissance d’un nourrisson. Ces coutumes ont pour objectif d’humaniser progressivement le nouveau-né et de l’introduire dans le monde petit à petit, au rythme de rituels ancestraux. Selon les Aït Khebach, les premiers jours de l’enfant sont considérés comme une période de latence lors de laquelle sa vie est menacée. Il est donc plus que nécessaire que le lien entre la jeune mère et son nourrisson soit privilégié. Ainsi, depuis les premiers instants de la vie de son bébé, elle fait en sorte qu’il lui ressemble le plus possible. Cela passe notamment par leur aspect physique ; le visage de la mère et de l’enfant est marqué au khôl, tandis que leurs pieds et leurs mains sont trempés dans du henné. Pour parfaire cette relation fusionnelle, ils sont coiffés de la même façon. Ces rituels sont également considérés par les Aït Khebach comme des subterfuges pour tromper le Jnûn. Ce mauvais esprit marocain viendrait, selon les croyances, échanger certains nourrissons contre l’un des leurs…

> bynativ vous emmène découvrir la culture exceptionnelle marocaine avec un voyage sur-mesure au Maroc à partir de 360€

 #2 Les amérindiens Baris et la multi parentalité

Il n’y a pas si longtemps que cela, les études et les recherches embryonnaires étaient trop pauvres pour prouver au monde entier de quoi était réellement fait l’ADN d’un nouveau-né. En Colombie et au Vénézuela, la croyance des amérindiens Baris (appelés également les Motilones) va justement dans ce sens. Selon eux, un enfant ne naît pas du sperme d’un seul et unique homme, mais il peut s’imprégner de l’ADN, des qualités et du caractère de plusieurs individus mâles. C’est ensuite l’accumulation de ces gènes dans la femme qui permet de créer le nouveau petit être. Selon les Baris, une future mère aimante et responsable se doit d’avoir plusieurs relations avec les hommes de sa communauté lorsqu’elle est enceinte, pour faire profiter à son enfant des qualités de ces hommes (meilleur chasseur, meilleur conteur, meilleur amant, etc.). Une fois que le nouveau-né vient au monde, la paternité est divisée entre tous ceux qui ont participé à sa conception. Et comme ça, pas de jaloux !

> bynativ vous emmène découvrir la culture exceptionnelle colombienne avec un voyage sur-mesure en Colombie à partir de 1011€

#3 La musique au centre de tout chez les Himbas en Namibie

Si vous avez un jour la chance d’aller à la rencontre de cette tribu en Namibie, vous constaterez bien vite la place de la musique et surtout du chant au sein de la communauté. Selon les Himbas, la date de naissance d’un enfant n’est pas définie le jour où il vient au monde, mais le jour où l’idée de sa conception a germé dans l’esprit de sa mère. Quand une femme décide qu’elle veut avoir un bébé, elle part s’installer au pied d’un arbre et reste silencieuse un moment … jusqu’à ce qu’elle entende la chanson de l’enfant qui va naître. Elle retourne alors auprès de son compagnon pour lui apprendre ce chant et c’est ensemble qu’ils vont chanter lors de la conception de l’enfant. Un Himba entendra toute sa vie la musique de sa naissance, du début de son éducation, à son mariage en passant par ses funérailles. Au fur et à mesure des années, toute la communauté apprend cette chanson pour la lui chanter à chaque grande étape de sa vie.

> bynativ vous emmène découvrir la culture exceptionnelle namibienne avec un voyage sur-mesure en Namibie à partir de 735€

#4 La cérémonie des 3 mois à Bali

Savez-vous quel est le point commun entre tous les bébés balinais ? Ils n’ont pas touché le sol avant l’âge de 3 mois ! Selon les coutumes ancestrales, lorsqu’il vient au monde, l’âme d’un nouveau-né est pure tandis que le sol est souillé et plein de mauvais esprits. Lors des 3 premiers mois de la vie du  bébé, il sera donc systématiquement porté par ses parents ou par d’autres membres de sa famille et ne sera jamais couché à même le sol. Les balinais craignent que le pouvoir de la Terre ne soit trop fort et trop dur à supporter pour un si petit être. Il faut donc attendre qu’il se renforce. Au bout des 3 mois d’existence de l’enfant, une fête (que l’on pourrait apparenter au baptême) est organisée. C’est à l’issu de cette célébration (appelée Oton) que le nouveau-né est considéré comme étant un être d’importance et qu’il est enfin présenté au reste du monde.

> bynativ vous emmène découvrir la culture exceptionnelle balinaise avec un voyage sur-mesure en Indonésie à partir de 885€

#5  Selon les grecs, les envies de la mère laissent des tâches sur le bébé

Remontons à l’antiquité grecque pour cette dernière superstition autour des naissances. Selon les philosophes et ancêtres des médecins, les tâches de naissance des nouveau-nés provenaient des fortes envies de la mère lorsqu’elle était enceinte. Mieux encore, c’est son pouvoir d’imagination qui a forgé l’embryon. Faute d’études à cette époque, les spécialistes pensaient que la ressemblance entre une mère et son enfant était justement dû à cette projection mentale de la future maman sur son bébé. Hippocrate lui-même a avancé l’hypothèse d’un lien direct entre le désir de la future maman et les marques laissées sur l’enfant. Aujourd’hui, on peut encore entendre ces croyances populaires à l’occasion de la naissance d’un bébé comme par exemple ces quelques exemples bien connus : si le bébé naît avec une tâche marron sur son corps, cela traduit une forte envie de chocolat ou de café de la part de sa maman. Si c’est une tâche de vin …

> bynativ vous emmène découvrir la culture exceptionnelle grecque avec un voyage sur-mesure en Grèce à partir de 885€