• En mode local
  • Zoom sur...

Mon top 5 des temples du Yucatan encore oubliés du tourisme

Laure est une voyageuse. Elle est partie quelques semaines au Mexique en octobre 2016, à la découverte de la péninsule du Yucatan. Elle nous raconte sa découverte des temples Mayas.

Passionnée par les civilisations anciennes, voyager au Mexique était pour moi un rêve. Des olmèques aux aztèques, chacune d’entre elles a laissé une magnifique trace de son passage : des cités entières témoignant du fonctionnement de leur société et de leurs surprenantes innovations. Alors que la découverte de ces vestiges se conçoit dans l’admiration et la méditation, la réalité peut être toute autre.

J’ai été surprise de constater que les cités proches de Cancun, Chichén Itzá et Tulum notamment, ont l’inconvénient d’avoir été dénaturé par l’afflux des touristes. Mention spéciale à Chichén Itzá qui accompagne ses visiteurs sur un chemin bordé par les vendeurs de souvenirs. Difficile alors de se projeter dans un ancien monde fait de cérémonies, de mayas, d’offrandes… Bien sûr, ces sites restent des incontournables pour tout voyage au Mexique. C’est pourquoi, afin de les découvrir dans les meilleures conditions, il est essentiel de s’y rendre dès l’ouverture, avant l’arrivée des bus de touristes.

Pour ceux qui, comme moi, privilégie les lieux préservés et authentiques, sachez qu’il suffit de s’éloigner de la région de Cancun ! Voici le top 5 des temples du Yucatan dans lesquels j’ai eu l’opportunité de me promener seule au monde…. Sans même les avoir privatisés !

#5 La grandeur d’Edzna

Ce qui m’a marqué sur le site d’Edzna, c’est l’espace disponible. Alors que d’autres temples sont enfouillis dans une nature s’immisçant à chaque recoin, Edzna se distingue par une certaine propreté qui lui confère une véritable grandeur. J’ai beaucoup apprécié me promener entre les différents édifices de cette cité. Le temple principal, érigé sur 5 niveaux est une véritable beauté architecturale. Il surplombe une sorte de place très bien conservée. A cet endroit, il est très facile de plonger dans l’histoire et de s’imaginer maya, durant un instant.

A son apogée : Edzna comptait 25 000 habitants et la cité s’étalait sur 25 km2

Fait historique d’Edzna : La cité, nichée au fond d’une vallée, connaissait des inondations en période de pluie. C’est pourquoi ses habitants ont imaginé et construit un système de canaux partant du centre et allant jusque dans les terres cultivables alentours. En plus de régler les problèmes d’inondation, ils étaient utilisés pour déplacer des personnes et des marchandises.

Temple Edzna, yucatan, mexique

#4 Les détails artistiques d’Uxmal

Uxmal m’a impressionné par sa taille et les dimensions de ses constructions. Mais son incontestable « plus » réside dans les détails artistiques de ses édifices. J’ai passé un long moment à admirer la façade du Palais du Gouverneur.  La roche y est sculptée de manière à créer une mosaïque de formes géométriques d’une incroyable beauté.

A son apogée : Uxmal comptait 20 000 habitants et la cité s’étalait sur 12 km2

Fait historique d’Uxmal : Clairement, la cité se distingue des autres par l’effort investi dans la construction et la décoration de ses bâtiments. Uxmal a également la particularité d’avoir créé des chultuns, citernes d’eau souterraines. La cité manquant initialement d’eau, cela lui a permis de parer au problème et de retrouver une attractivité indispensable à son développement.

Uxmal, temple Ycatan Mexique

 
Uxmal, temple Ycatan Mexique

Uxmal, temple Ycatan Mexique

#3 La nature de Muyil

Non loin de Tulum, Muyil est une porte d’entrée de la réserve de Sian Ka’an. La visite de ce petit site archéologique se fait entre roches anciennes et forêt dense. Un chemin de terre parcourt le site puis se transforme en une allée en bois. Celle-ci quitte Muyil et s’enfonce dans une végétation luxuriante. Un peu plus loin, il est possible de grimper en haut d’un mirador pour observer une vue imprenable sur la canopée et la mer des Caraïbes. Le chemin mène jusqu’à une lagune. De là, il est possible de suivre des guides locaux pour une croisière à la découverte de la mangrove et de la faune sauvage. Les prix étant très élevés, je vous recommande de garder votre argent pour le dépenser d’une meilleure façon en vous rendant à Punta Allen, tout au bout de la réserve de Sian Ka’an.

L’intérêt historique d’Uxmal : El Castillo, le temple principal du site, servait de phare et d’observatoire aux mayas. Du haut de l’édifice, ils guidaient les navires marchands à l’aide de torches. Les encoches présentes faisaient refléter au sol un rayon lumineux lors des solstices. C’est ainsi que les mayas pouvaient prévoir les saisons et les périodes de plantations de leurs cultures.

Temple Muyil dans le Yucatan au Mexique

 
Muyil végétation

#2 L’âme sauvage de Calakmul

Le Mexique regorge de temples et, après quelques jours de voyage, il est naturel de penser « bon, j’ai compris. A présent, j’aimerais voir autre chose que des temples ». Je l’avoue, cela m’a traversé l’esprit. La visite de Calakmul est bien plus qu’une découverte de temple. C’est une expérience en soit. Une expérience véritablement incontournable.
La visite débute par une marche en pleine nature. Oui, car la cité se situe au fin fond de la Réserve de Biosphère de Calakmul, qui s’étend sur plus de 723 000 hectares. Bien sûr, il suffit de quelques kilomètres de marche seulement pour atteindre les édifices. Sur le chemin, il n’est pas rare de croiser quelques animaux sauvages et d’entendre des hurlements. N’ayez crainte, il s’agit des singes hurleurs (ils sont inoffensifs) qui font la fête aux visiteurs !
La voila : la première pyramide ! Il est difficile de l’observer dans son ensemble tellement la végétation est dense. Bonne nouvelle : à Calakmul, il est autorisé de grimper au sommet des pyramides. De là-haut, la vue est tout simplement grandiose. Une canopée à 360° interrompue par une seconde pyramide, enfouie dans la nature.

A son apogée : Calakmul comptait 50 000 habitants et la cité s’étalait sur 70 km2

Fait historique de Calakmul : La présence d’une végétation si sauvage fait aujourd’hui de Calakmul un site d’exception. A l’époque des Mayas, la recherche du bois entraînait la destruction de toute végétation à des dizaines de kilomètres autour des cités. Du haut de la pyramide de Calakmul, ce fait historique est à garder en mémoire car il impacte grandement la contemplation du lieu.

calakmul Yucatan Mexique

#1 L’intimité de Becan

Nous y voilà : mon temple préféré dans le Yucatan. Ici, pas de record de superficie du site ou de hauteur de pyramide. Si Becan a retenu toute mon attention, c’est pour son atmosphère. Il faut dire que j’ai eu la chance de le visiter seule : aucun autre visiteur sur les lieux ! La cité et la végétation alentour s’accorde dans une harmonie parfaite et la découverte y est très immersive. Entourés de ruines, les visiteurs sont invités à passer d’édifices en édifices, de salle en salle. J’ai vraiment eu l’impression de fouler les pas des Mayas ! C’est à Becan que se trouve la dernière voie couverte des Mayas : un tunnel de pierres qu’il est possible d’emprunter. Chaque virage et chaque recoin  laisse place à la découverte et il est très difficile de résister à une plongée dans l’histoire.

Fait historique de Becan : Dans le but de se protéger des invasions, le site est entouré par un mur fortifié ainsi que des sortes de douves, ce qui témoigne des relations pouvant être conflictuelles entre les différentes cités mayas.

Temple maya becan yucatan Mexique

Temple Becan, Yucatan, Mexique

On a réussi à éveiller votre curiosité avec cet article sur les temples mayas au Yucatan ? Alors à vous de jouer ! Contactez notre agence de voyage locale et confiez lui vos envies et nos conseillers se chargeront de vous créer un voyage au Mexique sur-mesure.

Plus de lecture ?

Manger comme les locaux… et ne pas tomber malade !

Manger comme les locaux… et ne pas tomber malade !

Gastronome en quête de dépaysement, quand vous voyagez à des milliers de kilomètres de chez vous, vous mangez couleur locale ! Pourquoi faire tout ce chemin, s’il fallait se contenter de la nourriture occidentale des grands hôtels de luxe...

Zoom sur : Le plus beau de la Colombie en 10 paysages

Zoom sur : Le plus beau de la Colombie en 10 paysages

Colombie

La Colombie offre au voyageur qui la découvre une palette étonnante de paysages différents. Des Andes sinueuses à l’Amazonie verdoyante, elle peint, par petites touches, une nature riche et colorée. Petit listing des lieux étonnants qui...

A Pucón, après le réconfort… l’effort !

A Pucón, après le réconfort… l’effort !

Chili

Laure est une voyageuse. Elle est partie quelques semaines au Chili en août 2017, à la découverte du désert d’Atacama, de l’île de Chiloé et de la région des lacs. Elle nous raconte sa découverte de Pucón. – Depuis 10 jours...