Conseils santé du voyageur

Conseils santé

Où avez-vous la chance de partir ?

Les recommandations pour votre voyage en France

Si notre pays est le premier pays au monde par le nombre de ses visiteurs étrangers, il doit y avoir une raison. S’il est préférable d’éviter, au mois d’Août, les régions belles mais envahies que sont Saint Tropez, Chamonix, les planches de Deauville, le Luberon, les volcans d’Auvergne, la dune du Pyla…..d’autres circuits ou sites de la France profonde feront ne pas regretter d’y consacrer ses vacances.

Nos concitoyens qui, Covid 19 oblige, remplaceront les voyageurs venus d’ailleurs et qui choisiront la France pour leur prochain voyage, seront confrontés à des risques sanitaires moins exotiques qu’habituellement. Quoi que !!! Le port du masque ne devrait, peut-être, plus concerner que les amateurs de plongée ou de carnavals.

Insistons sur la recommandation de nécessité d’être à jour des vaccins universels (et de leurs rappels).

Doit-on proposer des vaccinations moins classiques pour des activités ou des régions particulières ?

Les forêts du Grand Est et dans une moindre mesure du Massif Central sont plus que d’autres régions exposées aux risques des morsures de tiques. Comment s’en protéger? D ’abord, pour les randonneurs, par le port de vêtements couvrants (pantalons, manches longues), imprégnés de répulsifs vêtements (les mêmes que contre le palu, la dengue, le chikungunya… !) ; ensuite par la recherche de morsures de tiques et éventuellement de leur extraction au retour de randonnées sylvestres ; enfin, essentiellement dans le Grand Est par la vaccination contre l’encéphalite à tiques, qui protègera contre cette maladie sévère mais pas contre d’autres affections comme la célèbre et controversée maladie de Lyme.

L’apparition du moustique-tigre, surtout dans la moitié sud du pays, ne justifie pas (encore) d’inquiétudes particulières et, en particulier, pas la vaccination contre la dengue dont les contre-indications sont, à ce jour, plus nombreuses que les recommandations.

Oublions la vaccination contre les leptospiroses qui ne concerne qu’une fraction minime de voyageurs (spéléologues, pêcheurs en eaux dormantes)

Ailleurs, les activités sportives et les accidents surtout pour les engins à 1 ou 2 roues justifient l’attention et le non, dépassement de ses capacités (le casque, plus que le masque)

Ailleurs, l’observation de règles de prudence élémentaire et des recommandations des autochtones, permettront de passer au travers des risques de la mer, de la montagne, de la campagne…

Bon voyage en France !

Une question en tête ?

Si un détail vous taraude, vous pouvez visiter notre centre d’aide. Là se trouve une mine d’informations sur bynativ. Et si vous n’y trouvez pas votre éclaircissement, alors vous pouvez toujours cliquer sur le bouton ci-dessous et nous envoyer votre message directement.