• Zoom sur...

Zoom sur Kyoto : à la découverte de la ville impériale

Temps de lecture : 2 minutes

Clémence dessine son parcours idéal pour une première visite de la ville de Kyoto au Japon. Entre temples majestueux, marchés colorés et panoramas exceptionnels sur la ville, vous ne serez pas déçus ! Enfourchez votre vélo et suivez-là à travers les rues de la cité impériale !

De Kyoto l’impériale, on connaît sa fameuse rivière qui la traverse et qui lui apporte un soupçon de fraîcheur les beaux jours venus, ses Pavillons d’Or et d’Argent qui exposent aux promeneurs la splendeur de cette cité qui fût un temps capitale du Japon et ses ruelles étroites bordées de maisons traditionnelles en bois.

Sillonner la ville de Kyoto à vélo

Pourtant, Kyoto a mille autres merveilles à révéler. Mon moyen préféré pour visiter la ville et ses recoins ? Le vélo. De nombreux loueurs de bicyclettes sont disséminés dans toute la ville, il est donc très facile de se procurer un deux-roues pour un ou plusieurs jours.

On peut, dans un premier temps, remonter les berges de la rivière Kamo en direction du sud. Puis faire une première halte au parc Shosei-en. Encore peu connu, il offre aux visiteurs une halte au milieu de l’agitation de la ville. Avec ses nombreuses maisons de thé, vous aurez le choix pour faire une petite pause désaltérante.

Kyoto au Japon

Une pause au marché de Kyoto

Remontez ensuite vers les petites rues afin d’atteindre le Nishiki Market. Il faut mieux y venir le matin, c’est un endroit que j’adore fréquenter pour y acheter quelques fruits et légumes pour préparer mes pique-niques. On y croise alors les Kyotoïtes venus faire leurs courses quotidiennes. Et bonne nouvelle : il existe de nombreux parking à vélo autour du marché.

J’aime beaucoup en début d’après-midi flâner dans le parc du palais impérial où l’on peut admirer les cèdres rougeoyants à l’automne ou les fameux cerisiers en fleurs au printemps. Le jardin vaut aussi le coup d’oeil avec son étang et ses ponts de bois.

Je ne pourrai ensuite que vous conseiller d’aller vous perdre dans les rues, toujours à bicyclette : c’est la meilleure façon de tomber sur quelques pépites dont la ville impériale a le secret. On peut découvrir de fabuleuses machiya, les maisons traditionnelles en bois japonaises, tomber nez à nez avec un petit temple, ou découvrir un superbe panorama en montant sur les hauteurs de la ville.

femmes en kimono à Kyoto

Plonger dans la nuit kyotoïte

La nuit pointe déjà le bout de son nez, il ne vous reste plus qu’à redescendre sur les bords de la rivière pour pouvoir dîner sur les rives du fleuve, où, dès le printemps, les restaurateurs installent des terrasses sur pilotis. De quoi goûter aux délices de la cuisine japonaise tout en gardant une vue imprenable sur la rivière et son agitation nocturne.

Enfin, et ce sera votre dernière balade avant de rentrer vous reposer, arpentez les rues du Gion. C’est à la nuit tombée qu’elles prennent davantage leur caractère ancestral qui vous donnera l’impression de retomber dans le Kyoto impérial. Heure où il n’est pas rare non plus de croiser quelques geishas, passant de portes en portes. Kyoto la mystérieuse n’a pas fini de vous surprendre.

Vous voilà prêts à partir à Kyoto ! Contactez notre agence de voyage locale pour qu’elle vous organise un voyage sur-mesure au pays du soleil levant.

Plus de lecture ?

L’Islande loin des sentiers battus

L’Islande loin des sentiers battus

Islande

Cela fait des mois que vous tergiversez pour trouver la destination de vos futures vacances ! Et pour cause, vous avez roulé votre bosse sur tous les continents. Sans être blasé, disons que vous avez vu du pays. En toute logique, vous devenez de...

La symbolique des couleurs en Inde

La symbolique des couleurs en Inde

Inde

Les couleurs en Inde sont partout : sur les sari des femmes, chez les marchands d’épices, en aplat sur les murs des maisons, ou sur les carrosseries des camions sillonnant les routes. Omniprésentes, les couleurs revêtent une symbolique toute...

Zoom sur Cesaria Evora : la diva aux pieds nus

Zoom sur Cesaria Evora : la diva aux pieds nus

Cap-Vert

Temps de lecture : 3 minutes 30 Il était une fois une chanteuse qui portait la voix de son pays et qui la faisait raisonner bien au-delà de ses frontières. Cesaria Evora, ambassadrice emblématique du Cap Vert, créatrice de talent de la Morna et...