• Zoom sur...

Zoom sur : la cathédrale de sel de Zipaquira en Colombie

A chaque pays sa « tour Eiffel » : au Pérou, il y a le Maccu Picchu ; la Chine a sa muraille de Chine et il est tout bonnement impossible de ne pas aller à Angkor Wat à l’occasion d’un premier voyage au Cambodge. Cherchez bien, il existe des tours Eiffel pour chaque pays ! En Colombie, par exemple, c’est la cathédrale de sel de Zipaquira qui remplir ce rôle à merveille ! Cette église unique au monde fait déplacer des foules qui viennent se recueillir dans cet endroit tout à fait exceptionnel, à 200 mètres sous la surface de la terre. Elle se situe dans le village de Zipaquira, à 50 kilomètres environ de la capitale Bogota.

La cathédrale de sel de Zipaquira : une prouesse architecturale

La cathédrale de sel de Zipaquira en Colombie se mérite ! Il vous faut en effet descendre plus de 200 mètres sous la surface de la terre pour pénétrer dans cette cathédrale exceptionnelle. Construite à l’intérieur même de la mine de sel, son architecture à de quoi en surprendre plus d’un, même les plus aguerris ! Les visiteurs commencent d’abord par emprunter un long tunnel de 386 mètres à l’intérieur duquel : un chemin de croix réalisé entièrement en sel. Au total, vous passez à côté de 14 petits autels représentant la vie du Christ, de la Passion à la Mort.

3 nefs immenses creusées elles aussi dans le sel vous mènent ensuite jusqu’au cœur de la cathédrale, sous la coupole de l’église. Là, une imposante croix sculptée dans le sel en bas-relief surplombe l’autel principal. S’il n’y a pas de lumière directe de l’extérieur, la cathédrale est superbement bien éclairée grâce à un jeu de lumière bien étudié qui accentue le côté mystique du site.

Cathédrale de sel de Zipaquira

Une cathédrale en sel porteuse d’histoire

En plus d’être un point d’intérêt majeur pour la Colombie, la cathédrale de sel de Zipaquira est un témoin intemporel de l’Histoire du pays. En effet, ces mines de sel ont commencé à être exploitées bien avant l’arrivée des colons espagnols. Les indigènes utilisaient le sel comme offrandes à la Terre Mère ainsi que pour leur alimentation. Lorsque les colons, à force de persuasions plus ou moins violentes ont fini par planter la graine du catholicisme dans la tête des indigènes, toute la Colombie devint profondément croyante ne lésinant pas sur les lieux de culte.

En 1950, la ferveur des mineurs travaillant à Zapiquira fût telle que Luis Angel Arango eu l’idée de construire une véritable chapelle directement dans les mines de sel. Ainsi, plutôt que de décorer les parois des tunnels de leurs saints, ils profiteraient d’un lieu sous-terrain dédié à leur religion. Une première cathédrale fût ainsi imaginée en 1954. En 1992, elle ferma ses portes pour cause de dangerosité. A la place, on construit une toute nouvelle cathédrale de sel, 60 mètres plus bas que la première ; une véritable reproduction de l’originale. C’est aujourd’hui celle-ci que vous avez l’occasion de visiter à Zipaquira.

Cathédrale de sel de Zipaquira

Envie d’aller voir par vous-mêmes cette construction de l’homme exceptionnelle ? N’hésitez pas à en faire part à votre conseiller de voyage local afin qu’il vous organise un voyage sur-mesure en Colombie inoubliable et à votre image !

Plus de lecture ?

Les minorités de Namibie : qui sont-elles ?

Les minorités de Namibie : qui sont-elles ?

Namibie

La Namibie fait partie des trois pays au monde ayant la plus faible densité de population.  Actuellement, sa population totale s’élève à un peu plus de 2,5 millions d’habitants. Pourtant, cela n’enlève en rien à sa diversité : on...

Zoom sur : Les subtilités de la maison japonaise

Zoom sur : Les subtilités de la maison japonaise

Japon

Temps de lecture : 3 minutes Le Japon est un pays surprenant, aux codes et usages multiples. Des codes qui se retrouvent jusque dans la maison japonaise. Cet article fait un zoom sur les intérieurs nippons avec Clémence, voyageuse amoureuse du...

Zoom sur : les incontournables de Saint-Pétersbourg

Zoom sur : les incontournables de Saint-Pétersbourg

Russie

Temps de lecture : 2 minutes Appelée « La Venise du Nord », Saint-Pétersbourg est la plus occidentale des ville russes ! Non pas par sa position géographique mais par son origine, son architecture italienne et ses trésors...