• En mode local

Le rooibos, le nectar de l’Afrique du Sud

Temps de lecture : 3 minutes

Surnommé en français « le thé rouge », le rooibos est le nectar des sud-africains qui ont fait de ce breuvage leur boisson nationale. Ce qui fait du rooibos une infusion est 100% sud-africaine c’est que l’arbuste dont il est tiré ne s’épanoui qu’au nord de la région du Cederberg, à 200 kilomètres environ de la ville du Cap. Lumière sur cette boisson caractéristique de l’Afrique du Sud !

Le rooibos, un arbuste capricieux

Au sud de l’Afrique du Sud, à 200 kilomètres environ de Cape Town, la région de Cederberg s’est fait un nom dans le monde fermé des aficionados du thé et des infusions. Le Cederberg est, depuis les années 30, identifié comme étant l’unique région au monde où pousse le rooibos. Vous avez déjà sûrement entendu ce mot – rooibos – quelque part. Peut-être même en avez-vous dans l’un des placards de votre cuisine. Cette infusion, surnommée le « thé rouge » à cause de sa couleur si particulière, est un breuvage 100% sud-africain. L’arbuste qui donne les feuilles et tiges que l’on prend ensuite le temps d’infuser dans de l’eau quasi bouillante, ne pousse que sur ce territoire. Malgré les tests scientifiques réalisés dans des pays aux conditions climatiques similaires, le rooibos ne prend racine qu’en Afrique du Sud.

Si cette boisson est consommée par les Khoïsans (bergers nomades sud-africains) depuis plus de 300 ans, elle a fait son apparition dans les tasses du monde entier dans les années 30. C’est Benjamin Ginsberg qui en exploita le premier le filon. Porté par une intuition qui ne le trahira pas, le businessman sud-africain s’allia avec les Khoïsans pour développer des techniques de culture puis de séchage afin de planter et récolter du rooibos à grande échelle et de l’exporter aux 4 coins de la planète ensuite. C’est ainsi que de très nombreux plants de cet arbuste aux fleurs jaunes prirent racine dans la région du Cederberg au milieu du XXème siècle.

Comment déguste-t-on le rooibos ?

Rooibos, thé ou bon vin : même combat ! Tous ces breuvages se dégustent de la même façon. Il faut choisir juste, le laisser s’aérer ou s’infuser et enfin humer l’arôme avant de le déguster. Tout comme pour le thé ou pour le vin, il existe plusieurs types de rooibos. Les goûts et les saveurs diffèrent selon le lieu de récolte, la durée et la technique de fermentation de ses feuilles. Une fois choisi soigneusement, il vous faudra le laisser infuser environ 5 minutes dans de l’eau quasiment bouillante avant de pouvoir en profiter.

Si vous êtes de ceux ou de celles qui oubliez votre sachet de thé dans votre tasse, pas de problème avec le rooibos ! Le goût parfois amer que l’on prête aux thés top infusés, n’a pas lieu d’être dans une tasse de rooibos car cette infusion est dépourvue de théine et de tanin. Ainsi tout le monde y trouve son compte, des femmes enceintes aux plus jeunes enfants !

Plus de lecture ?

J’ai dormi chez l’habitant au Mékong

J’ai dormi chez l’habitant au Mékong

Vietnam

Laurine fait partie de celles et ceux qui ont la tête dans les nuages et toujours le cœur au voyage. Pour elle, découvrir un pays c’est avant tout découvrir sa population et sa culture. Lors de son séjour au Vietnam, elle a eu...

Le Népal : un pays de contrastes

Le Népal : un pays de contrastes

Himalaya

Temps de lecture : 2 minutes 30 Clémence nous parle ici du Népal qu’elle a découvert avec des yeux ébahis. Surprise d’abord par ses couleurs et par la beauté rare de ses monuments ; la culture riche des locaux et la diversité...

J’ai visité Naples autrement sur les conseils d’un local

J’ai visité Naples autrement sur les conseils d’un local

Italie

Temps de lecture : 4 minutes Charlène est une française qui a le coeur italien. Fille d’immigrés des pouilles italiennes, elle revient au pays pour y visiter Naples. Pour bynativ, elle nous raconte sa découverte de Naples autrement. Sur...