• En mode local

Le Népal : un pays de contrastes

Temps de lecture : 2 minutes 30

Clémence nous parle ici du Népal qu’elle a découvert avec des yeux ébahis. Surprise d’abord par ses couleurs et par la beauté rare de ses monuments ; la culture riche des locaux et la diversité exceptionnelle des paysages ont fini de l’étonner … et de la convaincre ! 

Le Népal est un pays de contrastes. Impossible de s’en rendre compte si l’on se limite à la tentaculaire Katmandou et ses environs. La capitale népalaise est tout ce qu’il y a de plus urbain avec ses immeubles à plusieurs étages, son flot de voitures continu et sa symphonie de klaxon. Pour autant, il y a quelque chose d’agréable à plonger dans cette fourmilière.

Katmandou la survoltée

habitation népal

Si je dois avouer que le premier jour, cela m’a paru complètement insensé, j’ai vite compris qu’il allait falloir laisser derrière moi mes habitudes de citadine française. Des scooters qui passent à contresens, des voitures qui frôlent des commerçants en train de remettre de l’ordre dans leurs étals, … Cela n’avait l’air de choquer personne, ni les conducteurs, ni les piétons. Je me suis donc fait une raison.

Pourtant, si Katmandou est survoltée, il suffit de quelques heures de voiture ou de vol pour goûter à une toute autre ambiance. Lorsque l’on emprunte la petite ligne reliant Katmandou à Pokhara, le changement d’atmosphère se fait déjà ressentir. À travers le hublot, défilent les immeubles, qui se font de plus en plus rares, jusqu’à disparaître totalement du paysage et pour laisser places aux Annapurnas, mythique chaîne de montagnes népalaise. Leurs sommets enneigés tranchent avec le bleu du ciel et donnent envie d’y grimper.

Pokhara et le lac Phewa

lac de Pokhara au Népal

Pokhara, moins vaste que Katmandou est tout de même elle aussi bourdonnante. Si je devais vous donner un conseil : approchez-vous du lac Phewa. Une vaste étendue d’eau entourée de colline, sur laquelle on peut se détendre pendant un petit tour de barque, ou grignoter sur le pouce quelques délices népalais sur les terrasses environnantes. Le meilleur point de vue sur Pokhara et ses environs ? Le ciel ! Si vous n’avez pas le vertige ni la peur du vide, n’hésitez pas à tenter le parapente, perché à quelques centaines de mètres d’altitude, vous avez une vue époustouflante sur la ville et ses environs.

La région de Pokhara est également le point de départ de nombreux treks. N’étant pas particulièrement adepte de ce genre de sport, je redoutais un peu de devoir déambuler dans les montagnes avec un sac accroché au dos. Et pourtant, j’aurai bien eu tort de ne pas me lancer dans cette aventure ! Déjà, parce qu’il existe plusieurs types de treks adaptés en fonction de vos envies et/ou endurance, mais surtout, parce qu’on traverse des paysages incroyables.

Les rizières du Nepal

Rizière au Népal

Des premiers pas dans l’herbe, aux chemins serpentant à travers une forêt de plus en plus dense, la campagne népalaise est époustouflante et vaut vraiment le coup d’y passer quelques jours. Marcher dans les rizières, observer les animaux paître dans les champs, échanger quelques mots en anglais avec les habitants, toujours curieux et heureux de voir arriver des étrangers sur leurs terres. Et puis, si vous avez de la chance et que le temps ne se fait pas trop brumeux, vous pourrez apercevoir les cimes des montagnes enneigées. Le tout dans un silence presque méditatif, qui contraste avec les bruits de la ville des jours derniers.

Quant au sud du pays, il est presque tropical. Avec ses parcs naturels et sa jungle, il offre encore une nouvelle facette du Népal. Si je n’ai pas eu l’occasion de fouler les terres du sud cette fois, cela me donne une excellente raison de retourner dans ce petit pays, coincé entre deux géants que sont l’Inde et la Chine et qui a pourtant fort à nous apprendre.

Convaincu par un voyage au Népal ? Contactez nos conseillers de voyage local. Ils se feront un plaisir de vous organiser un voyage sur-mesure inoubliable en Himalaya.

 

Plus de lecture ?

L’art de pardonner chez les Ndébélés

L’art de pardonner chez les Ndébélés

Afrique du Sud

Le monde regorge de modèles de sociétés injustement dites « mineures » et qui fonctionnent différemment de la nôtre. Comme il est souvent bon de regarder au-delà de ses frontières, nous avons jeté un œil du côté de nos voisins, même...

J’ai visité la stupa de Bodnath au Népal

J’ai visité la stupa de Bodnath au Népal

Himalaya

Clémence est partie, il y a quelques temps, au Népal et en Himalaya. Elle a découvert avec des yeux d’enfants cette région du monde exceptionnelle, ses habitants, ses édifices culturels, … La stupa de Bodnath en est d’ailleurs...

J’ai visité Naples autrement sur les conseils d’un local

J’ai visité Naples autrement sur les conseils d’un local

Italie

Temps de lecture : 4 minutes Charlène est une française qui a le coeur italien. Fille d’immigrés des pouilles italiennes, elle revient au pays pour y visiter Naples. Pour bynativ, elle nous raconte sa découverte de Naples autrement. Sur...