• Zoom sur...

L’Inti Raymi : la fête du soleil des pays andins

Temps de lecture : 5 minutes

A l’heure où les occidentaux fêtent le jour le plus long de l’année en musique, d’autres communautés, à l’autre bout du monde, se lancent dans 4 jours de célébration grandiose : l’Inti Raymi. Littéralement « fête du soleil » en langue quechua, l’Inti Raymi est la fête la plus importante des pays andins comme le Pérou ou l’Equateur. Edison, équatorien de naissance et Jasmine, notre conseillère de voyage locale à Quito, nous expliquent l’origine et le déroulement de cet événement extraordinaire, dans les 2 sens du terme.

Défilé de l'Inti Raymi

L’Inti Raymi, c’est quoi ?

Pour Jasmine, conseillère de voyage locale en Equateur : « l’Inti Raymi représente le symbole même de la gratitude des peuples andins envers la «Pachamama», la Terre Mère, et de l’hommage  rendu au «Taita Inti» le Père Soleil pour l’abondance et la richesse de la récolte qui donnera à manger à toute la famille. » C’est sans aucun doute la fête la plus importante du monde andin et qui nécessite une préparation longue de plusieurs semaines. « Vivre cette expérience millénaire permet aux communautés d’aujourd’hui de perpétuer la culture andine qui nous est si chère ! »

L’origine de l’Inti Raymi

Célébrée traditionnellement le 24 juin, l’Inti Raymi tombe quelques jours après le solstice d’été. L’origine de cette fête remonte à l’empire Inca lorsque les astronomes et admirateurs du soleil le voyaient de plus en plus s’éloigner de la terre. Effrayés à l’idée qu’il finisse par tomber dans le néant, les Incas se rassemblaient pour invoquer le soleil afin de le faire revenir. Cuzco, capitale du Pérou, devenait alors l’épicentre de cette célébration annuelle. Le souverain inca, accompagné de ses parents, attendait, pieds nus, le lever du soleil en position accroupie. Toute la ville de Cuzco était rassemblée sur la place centrale de la ville pour l’admirer invoquer, puis adorer le soleil. Après avoir versé dans 2 coupes différentes (l’une pour ses parents et l’autre dans un gobelet en or) la chicha, cette boisson traditionnelle des Andes, il prenait ensuite la direction du temple du soleil pour y déposer ses offrandes. Toute la population quelle qu’elle soit (nobles et moins nobles, vassaux et religieux) l’accompagnait dans sa procession. A l’issu de celle-ci, s’ensuivait un immense banquet à base d’animaux sacrifiés devant le feu nouveau et la fête reprenait de plus belle 4 jours durant.

Fête de l'Inti Raymi

Une fête païenne longtemps interdite

A l’arrivée des espagnols sur le territoire andin, la fête de l’Inti Raymi fût interdite. Les colons (en bons catholiques) n’y voyant que les côtés païens de la célébration, décidèrent de la transformer en fête de la Saint-Jean. Pendant des années, elle était donc célébrée clandestinement par les communautés d’Amérique du sud. En 1944, Faustino Espinoza, réussit l’exploit de remettre au goût du jour cette fête ancestrale en se basant sur les chroniques de de Garcilaso de la Vega. Depuis, chaque année à la même époque, Cuzco devient le théâtre de la plus grande célébration d’Inti Raymi au monde.

Le nouvel Inti Raymi

Aujourd’hui, bien entendu, cette fête n’est plus célébrée de la même façon. Mieux encore, selon le pays et la région dans lesquels vous vivez, elle ne se déroule pas de la même manière. Jasmine nous explique : « Ici en Équateur, ce jour-là est accompagné de musique et de danse qui rassemblent la population locale jusqu’au bout d’une interminable nuit. Les femmes apportent des plats typiques et préparent la « chicha » boisson fermentée à base de maïs. » Edison, équatorien vivant dans la communauté de San Clemente à l’ouest de l’Equateur, nous explique comment l’Inti Raymi est célébré chez lui, dans son village. « D’abord, il y a le chivo. Ici, le chivo, c’est un peu le chef d’orchestre du groupe des danseurs. Son rôle est de faire danser toute la communauté pendant les 4 jours et sans s’arrêter ! Il porte un masque orné de 12 cornes colorées représentant les 12 mois de l’année et les couleurs présentes de la nature. Son costume traditionnel est directement inspiré de l’animal car, en plus de célébrer le soleil, l’Inti Raymi rend hommage aux animaux sans lesquels la récolte ne serait pas possible. Ainsi, son pantalon est fait de poils d’agneau ; il est équipé d’un fouet dont le manche est un pied de chèvre, d’un ensemble d’ongles de mouton pour faire de la musique, d’une gourde fait en peau de chèvre et d’une corne de taureau pour appeler au rassemblement. »

Chivo à l'Inti Raymi

Le déroulement de l’Inti Raymi

« Le premier jour, c’est le rituel du bain. On va tous à la cascade ou à la rivière la plus proche. Le but est de se purifier de toute onde positive. Des groupes de 10,20 ou 30 danseurs et musiciens nous accompagnent. Ces groupes de musiciens se déplacent ensuite de maison en maison de 8h du soir à 8h du matin. Ils ne doivent s’arrêter de danser sous aucun prétexte, c’est très fatigant ! Chaque maison accueille le groupe de musique avec de la nourriture typique de l’Equateur et la chicha. »

« Le deuxième jour, poursuit Edison, la fête continue. C’est ce qu’on appelle « Dia del fuego », le jour du feu. Les danseurs et les musiciens simulent des taureaux en feu avec des habits traditionnels et, pendant ce temps, tout le monde continue de danser, de chanter, de manger et de boire. Le 3ème jour, c’est peut-être le plus festif de tous ! Avant le lancement de la fête, 7 personnes de la communauté se portent volontaires pour tenir le rôle « d’hôtes ». Ils doivent préparer à manger et à boire pour une partie des habitants, soit entre 200 et 300 personnes. L’après-midi du 3ème jour, après avoir bien mangé, chaque « hôte » rejoint sur la place principale de la ville accompagné de son groupe d’amis/famille et tous chantent et dansent au rythme du Chivo.  Enfin, le 4ème jour et dernier jour de fête, c’est la fête de la poule. Tout le monde s’invite à manger pour manger la poule avant de rentrer, enfin, se coucher. »

Vous souhaitez vivre cette expérience millénaire ? Contactez nos conseillers de voyage locaux afin qu’ils vous organisent un voyage inoubliable en Equateur ou au Pérou !

Plus de lecture ?

Zoom sur : Le Japan Rail Pass et tous ses secrets

Zoom sur : Le Japan Rail Pass et tous ses secrets

Japon

Petite devinette : qu’est-ce que le Japan Rail Pass ? Le dernier jeu électronique en provenance du Japon ? Non ! Un hobby à la mode au pays du Soleil Levant ? Non, toujours pas ! Un titre de transport aux multiples avantages ? Bingo, vous y...

La grande histoire d’amour du Canada et du hockey sur glace

La grande histoire d’amour du Canada et du hockey sur glace

Canada

Le Hockey est indissociable de l’image du Canada. C’est d’ailleurs surprenant qu’un sport, réputé pour être violent, soit le porte étendard d’un pays connu, lui, pour son accueil chaleureux et jovial ! Comment est-ce possible ? Petit...

Zoom sur : les castes en Inde

Zoom sur : les castes en Inde

Inde

Temps de lecture : 2 minutes La société indienne est une des plus hiérarchisées au monde. En cause ? Le système des castes, qui sacralise l’inégalité entre les êtres humains, en fonction de leur hérédité. – Tout d’abord, un peu...