• En mode local

Le temple aux serpents vous ouvre ses portes

Temps de lecture : 2 minutes

Le temple de Baungdawgyoke se situe à quelques kilomètres seulement de Rangoon, la capitale birmane. S’il existe des centaines de temples bouddhistes au  Myanmar à son image, celui-ci possède une particularité qui le fait rayonner dans le monde entier. A l’intérieur, plusieurs dizaines de pythons vont et viennent parmi les fidèles qui apportent offrandes et prières à destination des animaux.  « Le temple aux serpents », comme il est surnommé est le plus grand de son genre en Birmanie, ce qui en fait une vraie curiosité locale.

Des pythons dans tous les coins

Temple aux serpents en Birmanie

Certains serpents sont confiés spontanément au temple par les fidèles ; d’autres viennent tout naturellement s’y installer depuis la forêt ; ou d’autres encore sont nés entre ces murs. Cela fait au total 10 ans que le temple de Baungdawgyoke accueille des serpents. L’histoire veut qu’un couple de pythons se soit installé ici et, depuis, il y en a partout ! Levez la tête et vous en verrez un rampant sur le cadre d’une fenêtre ouverte. Faites attention où vous posez les pieds, il se peut qu’un python se faufile entre vos jambes. En voici un autre qui grimpe lentement sur la statue de Bouddha. Les moines les tiennent même dans leurs bras !

Si tout cela vous donne froid dans le dos, rassure-vous ! Depuis le temps, les pythons sont devenus complètement végétariens et n’attaquent en aucun cas les visiteurs. De quoi vaincre vos peurs, n’est-ce pas ?

Le serpent dans la religion hindoue

Serpents dans le temple birman

Depuis la nuit des temps, le serpent est un symbole fort qui change selon les cultures  et les religions. Les chrétiens, quant à eux, voient en cet animal l’objet de la chute d’Adam et Ève, tandis que les Aztèques, par exemple, considèrent le serpent comme un symbole d’immortalité et de renaissance puisqu’ils entrent et sortent de la terre, comme le font les morts. D’autres religions comme l’hindouisme porte en honneur le Nâga (« serpent » en sanskrit) qui est considéré ici comme le garant des trésors de la nature. Selon les fidèles, le serpent serait également la réincarnation de Vishnou (l’un des Dieux les plus importants de la religion). Il symbolise donc le lien entre le ciel et la terre.

Les fidèles préfèrent donc apporter les pythons au temple dès qu’ils en croisent un, plutôt que de le tuer ou de le chasser. Cela serait, selon aux, gage de grand malheur !

Plus de lecture ?

J’ai dormi chez l’habitant au Mékong

J’ai dormi chez l’habitant au Mékong

Vietnam

Laurine fait partie de celles et ceux qui ont la tête dans les nuages et toujours le cœur au voyage. Pour elle, découvrir un pays c’est avant tout découvrir sa population et sa culture. Lors de son séjour au Vietnam, elle a eu...

Le Népal : un pays de contrastes

Le Népal : un pays de contrastes

Himalaya

Temps de lecture : 2 minutes 30 Clémence nous parle ici du Népal qu’elle a découvert avec des yeux ébahis. Surprise d’abord par ses couleurs et par la beauté rare de ses monuments ; la culture riche des locaux et la diversité...

J’ai visité Naples autrement sur les conseils d’un local

J’ai visité Naples autrement sur les conseils d’un local

Italie

Temps de lecture : 4 minutes Charlène est une française qui a le coeur italien. Fille d’immigrés des pouilles italiennes, elle revient au pays pour y visiter Naples. Pour bynativ, elle nous raconte sa découverte de Naples autrement. Sur...