• En mode local

Ma rencontre avec les Orangs-outans en Indonésie

 Eva grande voyageuse a décider de faire seule, le tour de l’Asie. C’est comme ça qu’elle s’est retrouvée en Indonésie, à faire la rencontre des Orangs-outans, de fascinants animaux. Suivons ses pas dans son aventure hors du commun !

Ma découverte du Parc National des Orangs-Outans

Mon périple dans le parc national des orangs outans en Indonésie… Par où commencer ?

Quand j’ai entendu parler de cette réserve naturelle sur l’île de Sumatra en Indonésie, j’ai su que je devais m’y rendre. Mon amour pour les animaux et ma curiosité m’ont pratiquement poussé à réserver mon billet sur-le-champ. Je savais que c’était une opportunité à ne pas manquer.

En apprenant l’histoire du parc, j’ai été touché par sa mission. Une dame avait fondé un sanctuaire pour recueillir les orangs outans maltraités ou détenus illégalement, leur offrant ainsi une seconde chance. Après avoir été soignés, ils étaient réintroduits dans la jungle, où ils pouvaient retrouver leur liberté. Une fois tous ces animaux remis en liberté le centre à fermer mais le parc national est resté. Ce parc cherche à ce que les singes soient maintenant dans un environnement le plus naturel possible. Cela impliquait de respecter des règles strictes, comme ne pas les appeler, ne pas s’approcher trop près et bien sûr, ne laisser aucune trace de notre passage. Un regard vraiment spectateur et ne pas interférer de trop dans leur vie. J’ai adoré le fait que le parc mettait l’accent sur une approche éthique et respectueuse de la nature.

Ma rencontre avec les orangs outans

Nous formions un petit groupe de trois touristes, accompagnés de deux guides. C’était parfait, cette taille réduite permettait de vivre une expérience plus intime tout en évitant de perturber les animaux avec un trop grand nombre de visiteurs.

Avec notre petite équipe, nous nous sommes lancés à la recherche des orangs outans. Et devinez quoi ? On a eu de la chance, on en a croisé plein ! À chaque bruit dans la jungle, nous étions là, l’oreille aux aguets, espérant apercevoir ces animaux incroyables. Et quand le premier est apparu, c’était un moment magique. Voir tout ça de ses propres yeux c’est incroyable. Cela vaut largement la transpiration et les trois jours de sport !

A chaque fois que je voyais des orangs outans je me rendais compte de la chance que j’avais. Il n’y a que deux parcs nationaux abritant des orangs outans, celui-ci en Indonésie et un autre en Malaisie.

On est tombés sur une maman orang-outan avec son petit, accroché à son ventre, allant de banche en branche. C’était très impressionnant car nous étions très proches de la scène. C’est un moment hors du temps où tout le monde s’arrête de parler et regarde cette maman orangs outans avec son bébé dans ses bras.

Mes trois jours d’exploration

J’avais vraiment envie de m’immerger totalement dans cette expérience, alors j’ai opté pour 3 jours d’aventure. J’avoue que j’avais quelques appréhensions, mais mon excitation l’emportait largement à l’idée de voir ces animaux.

Être accompagné par des guides locaux était vraiment rassurant. Leurs connaissances du terrain étaient impressionnantes. Ils ont grandi dans le village et sont très familiers avec cette forêt depuis leur plus jeune âge. L’un d’eux m’a même raconté une anecdote incroyable sur son lien avec l’un des orangs outans. Vérité ou légende, peu importait, ce qui est sûr c’est que leurs récits faisaient rêver.

Mon trek s’est déroulé en plusieurs étapes. Le matin du départ, sac sur le dos, j’étais impatiente de commencer cette expérience insolite. J’avais pris avec moi juste le strict nécessaire pour trois jours d’aventure. Les randonnées se sont enchainées avec des nuits passées dans des camps au cœur de la jungle, dans des cabanes. C’était une immersion totale dans la nature… J’avais l’impression d’être une véritable aventurière !

Le soir de chaque journée de randonnée, les guides nous ont préparé un feu de camp. Cette ambiance autour du feu, au milieu de la jungle, c’était magique.

Le dernier jour, nous avons marché jusqu’à la rivière. On nous a proposer de continuer à randonner pour continuer à observer les animaux ou descendre la rivière en bouées. Nous avons tous opté pour l’aventure en bouées. Au final des fesses trempées mais aussi beaucoup de rires !

La gastronomie locale au rendez-vous

Pour ce qui est la nourriture, aucun souci à se faire ! Les guides avaient pensé à tout, du petit déjeuner au dîner en passant par les goutés… Et la qualité était au rendez-vous. Nous avons été gâtés avec des fruits frais délicieux, du riz et du poulet enveloppés dans des feuilles de bananier. Que du local ! C’était la première randonnée où j’ai aussi bien mangé de ma vie.

Le soir, un cuisinier venait spécialement pour nous préparer des plats. J’ai découvert certaines spécialités locales qui m’ont vraiment séduite. C’était une expérience dans la nature mais aussi culinaire que je ne suis pas prête d’oublier. D’une pierre deux coups, comme on dit !

Toujours plus d’observation fascinantes

Contre toute attente il n’y avait pas que des orangs outans ! On a aussi croisé d’autres singes super intéressants, comme des gibbons, mais également plein d’autres animaux, des oiseaux, des reptiles. On en prenait plein les yeux à chaque pas dans cette jungle.

Ce trek n’était pas simplement une balade à la découverte des animaux. On a aussi découvert des pratiques locales super intéressantes, comme l’extraction du liquide des arbres pour faire du caoutchouc. Et puis, les paysages qu’on traversait étaient tellement variés, un vrai régal pour les yeux…

Et nos guides étaient géniaux ! Toujours là pour nous donner des infos passionnantes sur tout ce qu’on croisait. Cette randonnée était toujours pleines de surprises et de nouvelles découvertes.

Repos et détente à Bukit Lawang

Après cette aventure intense, je suis restée me reposer dans le petit village de Bukit Lawang. Dès mon arrivée, j’ai été séduite par son ambiance conviviale et chaleureuse. C’est un de ces endroits où presque tout le monde se connaît, où les habitants sont accueillants et où il fait bon vivre. Le cadre était également très agréable, avec une petite rivière qui traversait le village

Tout pouvait se faire à pied, ce qui était parfait pour pouvoir s’y balader en toute tranquillité et simplement. J’ai pu me détendre, flâner dans les rues et profiter de l’atmosphère de cette charmante ville

Bukit Lawang était exactement ce dont j’avais besoin après mon trek : un endroit calme et accueillant où je pouvais me ressourcer !

> Si vous aussi vous êtes intéressés pour vivre cette expérience inoubliable, organisez dès maintenant votre voyage pour Sumatra 

Plus de lecture ?

J’ai dormi chez l’habitant au Mékong

J’ai dormi chez l’habitant au Mékong

Vietnam

Laurine fait partie de celles et ceux qui ont la tête dans les nuages et toujours le cœur au voyage. Pour elle, découvrir un pays c’est avant tout découvrir sa population et sa culture. Lors de son séjour au Vietnam, elle a eu...

J’ai vécu le festival du Burning Man aux Etats-Unis

J’ai vécu le festival du Burning Man aux Etats-Unis

Etats-Unis

Temps de lecture : 6 minutes Le désert de Black Rock au Nevada, à l‘ouest des Etats-Unis, accueille tous les ans un festival qui rassemble de drôles d’énergumènes dans de drôles de véhicules. Ici, l’art règne en maître tandis que...

J’ai découvert un village de pêcheur colombien : Rincon del Mar

J’ai découvert un village de pêcheur colombien : Rincon del Mar

Colombie

Temps de lecture : 7 minutes Marine est partie à la découverte de l’Amérique du Sud, sac-au-dos et baskets aux pieds. De rencontres en rencontres, elle poursuit son voyage en Colombie et plus particulièrement à Rincon del Mar, un petit...