Minute insolite : La tour aux crânes en Serbie

Temps de lecture : 3 minutes

Le Serbie est un pays qui est encore trop méconnu de tous … et à tort car il regorge de lieux magnifiques ou insolites. La « Cele Kula », la tour des crânes en français, est faite, comme son nom l’indique d’ossements humains. Ce monument unique au monde est un pense-bête historique qui fait froid dans le dos ! C’était d’ailleurs l’objectif des constructeurs de la tour des crânes. Retour sur l’histoire de cet édifice exceptionnel !

La tour aux crânes : le pense-bête morbide de la Serbie

Niš, Serbie, 1809. La bataille fait rage sur le mont Čegar entre les Turcs (qui seraient aujourd’hui considérés comme serbes) et les ottomans. Les deux camps qui se disputent le territoire serbe se font face. Le dénouement de la bataille est proche mais ne semble pas se profiler du côté des Turcs. Stevan Sinđelić, seul commandant restant du soulèvement contre les Ottomans, doit pourtant aller au bout de sa mission et emmener ses hommes au plus proche de la victoire … qu’importe le prix ! Quand les commandants des armées ottomanes apprennent que Sinđelić est resté seul face à l’ennemi, ils n’hésitent pas à charger. Pour repousser les Ottomans, Stevan Sinđelić lance 4 offensives qui échouent toutes les unes après les autres. Sentant la fin de la bataille approchée, il décide de mobiliser ses dernières forces armées dans un ultime assaut. Au péril de sa vie et de celle de ses compatriotes, il tire dans un baril de poudre qui explose, emportant avec lui plusieurs centaines de soldats aussi bien serbes qu’ottomans.

A l’issue de cette bataille sanglante, l’empire turc (intégrant la Serbie) est humilié. Pour mettre un terme à la volonté de révolte et d’indépendance des serbes, les Ottomans décident de construire un monument aux morts avec les ossements et les crânes de 952 soldats serbes tombés au combat. La tour aux crânes, tel un pense-bête un peu morbide, rappelle aux habitants de Niš et des environs le prix de leur affront. La tour est aujourd’hui en partie détruite et abritée à l’intérieur d’une chapelle plus grande. Vous pouvez visiter les vestiges et y voir les 58 crânes restants qui retiennent les murs, dont celui de Sinđelić. Répertoriée dans les monuments culturels d’importance en Serbie, c’est une excursion insolite à ne pas manquer lors de votre voyage en Serbie.

D’autres visites de ce genre ?

Certes, la tour aux crânes peut être une idée de visite peu réjouissante à première vue, mais c’est un pan de l’histoire de la Serbie et de l’occupation turque très important pour le pays. Dans la lignée de ce monument aux morts, il existe d’autres lieux fait à partir d’ossements et dont l’histoire est tout aussi fascinante.

Au Portugal, par exemple, la jolie ville d’Evora abrite un lieu des plus étranges. La Capela dos Ossos (Chapelle des os) abrite des centaines de corps et des milliers d’os. Exhumés des cimetières des environs au 16ème siècle, les morts étaient déplacés et entreposés dans la Capela dos Ossos pour faire de la place aux nouvelles personnes décédées. Du sol au plafond, des milliers d’os sont figés dans le ciment afin que les familles puissent tout de même se recueillir.

Au Mexique, une tour aztèque recouvert de crânes humains a été découvert par des archéologues. Une fois n’est pas coutume, la découverte n’a pas été faite en plein milieu de la jungle mais bien en plein centre de la ville de Mexico. Tout comme pour la tour aux crânes en Serbie, ce monument construit par le peuple Aztèque avait pour objectif d’effrayer les ennemis. Selon les chercheurs, les 676 crânes humains retrouvés proviennent de soldats espagnols morts dans un combat contre les indigènes. Les serbes n’ont donc rien inventé, 300 ans plus tard !

Plus de lecture ?

J’ai assisté à un match de Muay Thaï à Pattaya en Thaïlande

J’ai assisté à un match de Muay Thaï à Pattaya en Thaïlande

Thaïlande

Temps de lecture : 3 minutes Voyageuse au long cours, Emeline nous emmène cette fois en Thaïlande. Un séjour dédié aux nombreux temples et aussi à une autre religion nationale : le Muay Thaï. – Le Muay Thaï, comprendre littéralement,...

J’ai vécu 24 heures dans une famille nomade de Mongolie

J’ai vécu 24 heures dans une famille nomade de Mongolie

Mongolie

Temps de lecture : 3 minutes Laura est une voyageuse qui aime se perdre dans les contrées lointaines, rencontrer de nouvelles personnes et s’essayer à des expériences de voyage uniques et mémorables. La preuve avec cette aventure au plein coeur...

J’ai rencontré la tribu de Sarayaku en Equateur

J’ai rencontré la tribu de Sarayaku en Equateur

Equateur

Temps de lecture : 7 minutes Laurence Vanpaeschen est une journaliste et avocate belge qui a vécu 4 ans en Equateur. Par le plus grand des hasards, en 2013, elle découvre la tribu des Kichwas de Sarayaku, un peuple qui se bat depuis des années...