• En mode local

Les sens en éveil : déjeuner dans une trattoria italienne

Temps de lecture : 3 minutes 20

Charlène est une expatriée en Italie, dans les pouilles italiennes particulièrement. Pour bynativ, elle nous ouvre les portes de son quotidien dans le pays à la botte. Dans cet article, elle nous raconte son expérience dans une trattoria, ces restaurants authentiques qui témoignent du quotidien coloré des italiens.

La gastronomie italienne n’a plus rien à prouver depuis longtemps. La variété des saveurs et son inventivité autour de plats simples, élaborés à partir de produits de qualité, en font un plaisir pour tous les palais. Étant expatriée en Italie, j’ai l’occasion de découvrir de manière continue toutes les subtilités de cette cuisine et les traditions qui vont avec. C’est ainsi qu’il y a quelques mois, j’ai déjeuné un dimanche dans une trattoria, au cœur d’un petit village des environs de Parme.

La trattoria, un rendez-vous à partager

Trattoria la nuit

Par définition, la trattoria est un restaurant simple et sans chichis dans lequel on vient en famille et parfois entre amis. C’est un grand rendez-vous du week-end, particulièrement le dimanche midi. La plupart des établissements ne proposent même pas de menu, le choix est restreint, avec quelques spécialités et produits de saison. C’est la meilleure garantie de se régaler. Et une chose est sûre : en Italie, on ne plaisante pas avec la nourriture. Pâtes, plats de viande ou risotto, les grands classiques sont déclinés selon les spécialités régionales. À Parme, la charcuterie est reine. C’est donc tout naturellement que notre menu s’est orienté autour du porc.

Une palette de couleurs

Plat italien dans une trattoria

La cuisine italienne est un plaisir pour les yeux. Le rouge des sauces tomates, le jaune des pâtes ou de la polenta, le blanc du parmesan. Tout se mélange parfaitement. Les cèpes brillent dans les assiettes, le risotto est parfois jaune, parfois vert, parfois rouge. Toutes les déclinaisons sont possibles. L’œil est stimulé, l’appétit ouvert, tout est fait pour nous dire : il est temps de passer à table.

Les papilles à l’affût

Nous partageons avec des amis une maialata, tradition culinaire héritée des temps anciens. Nous pourrions aussi nommer cela « le cochon dans tous ses états ».  Le repas consiste en effet en un défilé de plats élaborés à base de porc. Frit, en soupe, à la broche, en charcuterie, tout cela accompagné de polenta frite, de pâtes et d’une spécialité locale : la torta fritta. Un beignet salé indécent mais excellent. Oui je vous l’accorde, cela fait beaucoup de friture. L’apothéose arrive lorsque l’on nous sert les capelleti al brodo. Cette spécialité parmesane consiste en des pâtes fourrées à la viande et servies dans un bouillon. Nous sommes en janvier, il a neigé la veille, le feu de cheminée danse à grosses flammes un peu plus loin … Comment dire que l’instant est parfait et que mes papilles frétillent ?

Les mélanges de parfums

On pourrait penser que cette farandole de cochonnade s’accompagnerait de senteurs désagréables mais il n’en est rien. Les plats sont si bons qu’ils viennent chatouiller les narines. Le bois qui craque dans la cheminée donne à la pièce cette petite odeur fumée si caractéristique. Le Lambrosco pétille dans les verres et amène une note légère à l’ensemble. Tous ces parfums se mélangent et mettent en appétit, même quand on a déjà bien trop mangé.

Un joyeux bazar

La sortie à la trattoria est aussi un moment de partage. Les générations se mélangent. Les grands-parents, les parents, les enfants, tous se réunissent pour manger et parler fort. Les serveurs prennent les bébés dans les bras et jouent à cache-cache avec les coquins qui attendent impatiemment leur pasta al pomodoro. Un plat de pâte à la sauce tomate simple mais toujours réussi. Les conversations se répandent parfois d’une table à l’autre car l’Italie est faite ainsi : c’est une grande famille. Tout a été pensé pour la convivialité de ce moment. Certaines trattorie mettent même des jouets à disposition pour les enfants. Vous pensez que le volume sonore est insoutenable ? Il n’en est rien. C’est juste le pouls du pays.

Depuis, nous avons pris le « réflexe trattoria ». En promenade dans les villages, pousser la porte d’une d’entre elle n’est jamais décevant. Alors si vous aussi vous voulez vous régaler d’une cuisine simple dans un lieu convivial. N’hésitez pas, allez déjeuner dans une trattoria.

Et si vous alliez tester une trattoria à votre tour ? L’Italie en regorge !  Parlez-en à votre agent de voyage local en Italie ; elle sera ravie de vous organiser un voyage sur-mesure en Italie exceptionnel !

Plus de lecture ?

J’ai rencontré une tribu reculée du Sri Lanka

J’ai rencontré une tribu reculée du Sri Lanka

Sri Lanka

Pour un passionné de rencontre et de partage, aller à la découverte d’une tribu comme celle des Veddas est une véritable aubaine ! Il s’agit en effet d’un peuple qui vit au Sri Lanka depuis 35 000 ans. Pour aller à sa...

J’ai fait une randonnée à El Chalten

J’ai fait une randonnée à El Chalten

Argentine

Temps de lecture : 3 minutes Maxime est un amoureux du Grand Nord. Après l’Islande, la Norvège et la Finlande, il est allé se balader dans l’une des régions les plus australes du monde : la Patagonie argentine. Lors de son périple,...

Manger comme les locaux… et ne pas tomber malade !

Manger comme les locaux… et ne pas tomber malade !

Gastronome en quête de dépaysement, quand vous voyagez à des milliers de kilomètres de chez vous, vous mangez couleur locale ! Pourquoi faire tout ce chemin, s’il fallait se contenter de la nourriture occidentale des grands hôtels de luxe...