• En mode local

J’ai assisté à un combat de catch féminin en Bolivie

Temps de lecture : 4 minutes

Géraldine a parcouru une bonne partie de l’Amérique du sud, sac au dos. Après vous avoir raconté sa rencontre avec le dernier hielero d’Equateur et son sentiment face à cette Pachamama si présente ici, elle revient sur son expérience lors d’un combat de catch féminin en Bolivie ! Et devinez quoi ! C’est l’une de nos expériences insolites que nous vous proposons de vivre ! En voici un aperçu !

En voyage en Bolivie, j’ai découvert la surprenante capitale du pays : La Paz. Ville fourmillante et singulière avec notamment une logistique bien à elle, un dénivelé vertigineux, un marché aux sorcières inattendu et bien d’autres choses, elle n’a pas cessé de me surprendre. C’est lors d’une visite du centre-ville que j’ai entendu parler du spectacle des cholitas wrestling. Du quoi ? De la lucha libre de cholitas en espagnol, autrement dit un spectacle de catch de cholitas, femmes traditionnelles boliviennes. Poussée par ma curiosité, j’ai donc acheté ma place pour assister à celui du soir-même.

Cholitas en Bolivie

C’est parti pour le show

Déjà, ce spectacle se déroule à El Alto, donc dans la zone haute de La Paz. Se rendre dans ce quartier est en soit une découverte. En effet, on a même l’impression d’être dans une autre ville. Quartier plutôt populaire mais sûr, l’architecture et l’environnement sont différents du centre de La Paz.
Une fois sur place et après avoir fait un petit tour des environs, je me dirige vers la salle de spectacle. Déjà, une première chose me surprend : il y a autant de boliviens spectateurs que d’étrangers. Moi qui avais peur d’être tombée dans une activité attrape-touriste, c’est loin d’être le cas. Les boliviens viennent même en famille, hommes comme femmes. Après avoir acheté ma barbe-à-papa et mes cacahuètes, je suis prête pour assister aux deux heures et quelques de spectacle. N’ayant jamais vu de combat de catch, même à la télévision, je m’attends un peu à tout et à la fois à rien en particulier.

Ça y est, ça commence. Un animateur nous présente les deux premières combattantes, chacune ayant son style et son caractère bien à elle. Elles font leur tour pour se montrer au public et impressionner leur future adversaire, montrer leurs dents en or et leurs beaux ornements. Avec leurs longues tresses, elles portent parfois un chapeau traditionnel en plus. Leur jupe bombée tombe jusqu’aux pieds. Pas très pratique selon moi, mais c’est comme une seconde peau pour elles. Après avoir fait leur show en se montrant au public, c’est au tour du combat. Pirouettes, grimaces, tirages de tresses, sauts, écrasement de l’adversaire, tout peut arriver. Le public se laisse divertir et pousse des exclamations de surprise ou pour encourager leur catcheuse favorite. En sort une gagnante qui fera son tour de victoire, pleine de fierté, sous les yeux amusés des spectateurs.

Les matchs s’enchaînent, avec chacun leur tête d’affiche. On se croirait comme à la télé, enfin c’est que j’imagine. Il y a même des combats mixtes ! Les hommes sont déguisés en catcheurs américains ou en super héros avec des masques très amusants. Mais les femmes gagnent toujours car elles ne se laissent pas impressionner.

Cholita en Bolivie

Bien plus qu’un spectacle, un fort symbole social

Aller voir un combat de catch féminin en Bolivie n’est pas anodin. En effet, ce n’est pas seulement assister à un spectacle où l’on voit des femmes habillées traditionnellement faire des figures et du cinéma. C’est surtout assister à un événement qui était historiquement réservé exclusivement aux hommes. La Bolivie étant un pays traditionnel, beaucoup d’activités sont encore réservés à la gente masculine. Mais fort heureusement, les mœurs changent petit à petit. Le fait de donner la possibilité aux femmes de faire ce show est une symbolique forte de l’avancée en matière de reconnaissance des droits des femmes et de leur place dans la société. Nous sommes encore loin de l’égalité homme / femme, mais cet exemple montre la volonté de faire évoluer les mœurs. Les laisser même se battre contre des hommes est d’autant plus remarquable.

D’autre part, le fait que les Boliviens aillent voir ce spectacle renforce encore plus ce désir de progression. En y emmenant leurs enfants, les boliviens permettent à la génération en devenir d’acquérir une vision plus égalitaire de la société et des droits des femmes. Ainsi, que l’on soit ou non amateurs de ce spectacle, assister à un combat de catch de cholitas permet aussi de participer à l’évolution des mœurs de la société bolivienne et d’encourager cette progression.

Mon clou du spectacle : quand je suis sortie du show, la nuit était tombée. J’ai donc pu avoir une vue panoramique sur toute la capitale, qui scintillait grâce aux milliers de lumières de la ville. Un chouette moment pour clore cette journée pleine de découvertes.

Envie de vivre également cette expérience insolite en Bolivie ? Contactez notre agence de voyage locale afin qu’elle vous organise cela !

Plus de lecture ?

J’ai rencontré une tribu reculée du Sri Lanka

J’ai rencontré une tribu reculée du Sri Lanka

Sri Lanka

Pour un passionné de rencontre et de partage, aller à la découverte d’une tribu comme celle des Veddas est une véritable aubaine ! Il s’agit en effet d’un peuple qui vit au Sri Lanka depuis 35 000 ans. Pour aller à sa...

J’ai rencontré une famille de Mongolie , éleveuse de yaks

J’ai rencontré une famille de Mongolie , éleveuse de yaks

Mongolie

Mathilde est une voyageuse qui aime se perdre tant en Norvège, qu’aux Canaries ou qu’au Pérou …  Ses pérégrinations l’ont amenée en Mongolie, à la rencontre d’une famille et de son quotidien si particulier. Une...

[PODCAST] Raconte-moi… San Francisco

[PODCAST] Raconte-moi… San Francisco

Etats-Unis

Durée du podcast : 39 minutes Bienvenue sur les ondes de bynativ, la communauté d’agences locales aux 4 coins du monde. Je suis Emma et avec mon petit micro, je pars à la rencontre de ces expatriés et de ces voyageurs longue durée qui ont...