• Vision du monde

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires

Temps de lecture : 2 minutes 45

Après Singapour en 2010 et Nanjing en 2014, les Jeux Olympiques de la Jeunesse (également connus sous l’acronyme des JOJ) s’installent à Buenos Aires en 2018. Depuis le 6 octobre et jusqu’au 18, la capitale argentine accueille près de 4000 athlètes, âgés de 14 à 18 ans et originaires de 200 pays, qui viennent s’affronter sur des disciplines olympiques. L’occasion rêvée pour redynamiser certains quartiers de la ville !

Les premiers Jeux de l’Argentine

L’engouement des argentins pour les JOJ est total ! Julian, notre conseiller de voyage en Argentine, nous explique que la décision d’attribuer les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires a été prise en Juillet 2013. Depuis cette date, le compte à rebours est lancé et tous les habitants du pays s’impliquent dans la préparation de l’événement sportif. Il faut dire que les JOJ sont les tous premiers Jeux organisés par l’Argentine. Après sa candidature – vaine – pour les JO de 2004, le pays est le seul membre fondateur du comité international olympique à n’avoir jamais organisé de Jeux sur son territoire. C’est maintenant chose faite avec les JOJ, étape incontournable pour prétendre à l’accueil de futurs Jeux Olympiques … qui est véritablement l’objectif supposé de l’Argentine pour les JO de 2032.

La construction d’un nouveau quartier

L’organisation des JOJ à Buenos Aires est également une formidable opportunité pour la ville de redynamiser ses quartiers délaissés ou marginalisés. C’est le cas de Villa Soldati située au sud de la capitale. Éloignée du centre et loin de concentrer les richesses, les habitants de Buenos Aires ont plutôt tendance à fuir cette partie de la ville. En 2016, la municipalité a entreprit la construction de la cité olympique en lieu et place de ce quartier dont personne ne voulait. Ainsi, 31 bâtiments de 6 ou 7 étages y ont vu le jour, de même que 3,5 hectares d’espaces verts. Ce nouveau quartier, appelé « Barrio Olimpico » est un lieu considéré comme durable grâce à la mise en place d’un système d’eau et d’énergies renouvelables capables de minimiser la consommation des habitants.

Un quartier réutilisé par les habitants

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse ne durent pas éternellement et ils ne sont pas la finalité des frais engagés par Buenos Aires ou par le pays tout entier.  Si les appartements construits dans le quartier de Barrio Olimpico ont été imaginés pour l’accueil des 4000 athlètes, ils ont également été pensés – à plus long terme – comme un nouveau quartier résidentiel pour les habitants de la capitale. A la fin des JOJ, les 1000 et quelques appartements seront revendus à celles et ceux touchant un revenu modeste, habitant en proche banlieue de Buenos Aires ou pratiquant un métier d’intérêt public comme policier ou enseignant.

Plus de lecture ?

Miam, les petits plats à savourer autour du monde

Miam, les petits plats à savourer autour du monde

Afrique du Sud

La sagesse chinoise nous enseigne : « Tout voyage commence par un petit pas ». Mais si l’on voyage avec ses pieds, on le fait aussi avec ses papilles ! Et c’est même l’une des façons les plus agréables de découvrir le monde....

Superstitions dans le monde : Madagascar

Superstitions dans le monde : Madagascar

Madagascar

Depuis le commencement de notre tour du monde des superstitions, nous constatons que la frontière entre croyances, coutumes et superstitions est mince. A Madagascar, tout tourne autour des ancêtres et tous s’appliquent à ne pas les froisser,...

Le Mont Athos en Grèce : la montagne interdite aux femmes

Le Mont Athos en Grèce : la montagne interdite aux femmes

Grèce

Au nord-est de la Grèce, dans la région de la Macédoine, il existe une montagne sacrée où vivent environ 2000 moines répartis dans pas moins de 20 monastères orthodoxes. Ils vivent et prient en communauté, reclus de la société et coupés du...